• Des doigts de Fées

        Des doigts de Fées

     

     Des doigts de Fées

     Des doigts de Fées 

     

     Des doigts de Fées

     

     Des doigts de Fées

    La broderie était sa passion
    A ce moment-là la télé n’existait pas
    Je crois que si c’eut été le cas
    Rien n’aurait détourné son attention !

    De ses doigts délicats, elle suivait le dessin
    Qu’elle avait elle-même tracé !
    J’ai le souvenir d’une nappe brodée
    Avec de superbes grappes de raisin !

    Et ces ouvrages en macramé !!!
    Par le mouvement de tes doigts j’étais fascinée
    Le fil et l’aiguille ne faisaient qu’un 
    Le résultat était admirable, si fin .

    Chère grand’mère tu as fait cela longtemps
    Après le départ de grand père tu disais
    C’est là que je pense davantage à lui
    Tu créais des chefs-d’œuvre, comme un tableau !

    Tu as transmis ce talent à quelques-unes
    D’entre nous merci Grand’mère

    Des doigts de Fées

     

    Des doigts de FéesDes doigts de Fées

     

    Des doigts de Fées 

     

    Des doigts de FéesDes doigts de Fées

     

     

     

    Des doigts de Fées